• Réaction Permis

Somnolence au volant, on vous dit tout !

La somnolence représente la première cause de mortalité sur les autoroutes de France, devant la vitesse et l’alcool. Les voitures étant de plus en plus confortables et la conduite plus assistée qu’auparavant, cela favorise l’endormissement.


Afin d’éviter la somnolence et déceler les premiers signes de fatigue, écoutez votre corps ! Il n’est pas toujours simple de comprendre la cause des signes envoyés par notre corps, mais il faut agir dès leurs apparitions.


Les principaux signes :

  • Paupières lourdes et picotements

  • Bâillements à répétition

  • Changement de position

  • Fourmillements dans les jambes

  • Raideur de la nuque

  • Absences et pertes de souvenirs immédiats

  • Tête lourde et difficulté à la tenir droite

  • Franchissements des lignes

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de cette fatigue au volant. Tout d’abord, le manque de sommeil, va bien évidemment aggraver la baisse de vigilance sur la route. Un conducteur fatigué, concentrera son attention sur la route, mais cela aura tendance à intensifier la fatigue déjà présente.


Facteurs favorisant la somnolence :

  • Manque de sommeil

  • Consommation d’alcool

  • Repas trop riche

  • Prise de médicaments

  • Syndrome de la ligne droite : un trajet monotone

Malheureusement, il n’y a pas de remède miracle à la somnolence au volant ! Et oubliez la technique de baisser la vitre ou mettre la musique à fond ce n’est pas une bonne idée. La seule solution : la sieste. Et oui, si les premiers signes de fatigue apparaissent, la meilleure chose à faire est de s’arrêter sur une aire d’autoroute ou une zone autorisée et sécurisé et de faire une petite sieste. Vous aurez besoin de 15 à 20 minutes pour récupérer. Dormez, buvez de l’eau et faite quelques mouvements pour détendre votre corps, et vous pouvez repartir. Mais même si vous n’êtes plus très loin de votre destination, arrêtez-vous ! Une petite pause peut vous sauver la vie !


Il peut être difficile de juger soi-même si ce sont des signes de fatigue, mais dans ce cas, écoutez votre entourage et votre corps. « Quand la pause, s’impose ! ». Lors de longs trajets, il est conseillé aux automobilistes de s’arrêter toutes les 2 heures, afin de garantir la sécurité de tous. Attention, 4 fois plus d’accidents ont lieu en fin de parcours suite à plusieurs facteurs dont la baisse de l’attention et l’assoupissement.


Aujourd’hui, la technologie offre des outils au conducteur. De nouveaux dispositifs contre l’endormissement sont de plus en plus installés sur les voitures, par les constructeurs automobiles afin de limiter ce fléau. Ce sont là des solutions pour prévenir efficacement de la somnolence au volant et de déceler l’inattention du conducteur (oreillettes, lunettes anti-endormissement, caméras ou même bague électrodermale).


Il est important pour rouler en toute sécurité, de préparer son trajet mais, également de se préparer. Avant de prendre la route veillez à être en forme et dans une bonne condition physique. Si ce n’est pas le cas, renoncer à prendre le volant, déléguer la tâche à quelqu’un d’autre ou prenez un autre moyen de transport. Le covoiturage est une solution autant pour la planète que pour vous, si vous n’êtes pas en forme et que vous devez-vous rendre quelque part impérativement. Dans le cas où vous décidez de prendre votre voiture, assurez-vous que les pneus et la signalisation sont en état de marche.


Soyez prudent sur la route et arrêter vous lorsqu’il le faut. L’endormissement peut vous faire faire des infractions au code de la route et perdre des points.

Contact

Paris (75)

Montrouge (92)

Montigny-le-Bretonneux (78)

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

contact@reactionpermis.fr

Tél : 01 88 31 08 29

©  Réaction Permis, 2020 - Tous droits réservés