• Réaction Permis

Comment faire face au stress sur la route ?

Il n’est pas rare que notre comportement change lorsque l’on est à la place du conducteur. Que celui qui n’a jamais juré dans son habitacle à cause d’une queue de poisson jette la première pierre. Le stress est un risque souvent sous-estimé par les automobilistes.

Une étude sur les conducteurs a récemment montré que 27% des français étaient stressés au volant. La première cause de stress : la conduite des autres, mais également les embouteillages et la peur d’être en retard.

Suivant cette même étude, le profil type du conducteur stressé serait de moins de 35 ans, conducteur débutant ou moyen, parent d’un ou plusieurs enfants et habitant en ville. Le premier facteur de stress est la conduite dangereuse ou inadaptée des autres, loin devant les embouteillages et le souci d’être en retard. Le stress au volant provoque de nombreux accidents, de plus il augmente également les comportements impolis et le manque de courtoisie. C’est un phénomène plus fréquent dans les grandes agglomérations.


Le trajet domicile-travail est un facteur de stress, car il représente pour le conducteur, la transition entre 2 états d’esprits différents. L’angoisse est alors amplifiée par la peur d’être en retard au travail et le soir l’envie pressante de rentrer chez soi. De plus, les automobilistes sur les routes aux heures de sorties de bureaux ou le matin, sont très nombreux. Ce qui s’accompagne d’embouteillages, de difficultés de stationnement et de comportements inciviles voir même dangereux. C’est un moment qui se trouve être épuisant et stressant pour le conducteur, ce n’est donc pas le meilleur moyen pour commencer la journée !


De nombreuses personnes ont peur ou se disent stressées au volant à cause des autres usagers. Lorsque que l’on conduit, la gestion du véhicule ne tient qu’à nous, mais les autres sont alors incontrôlables et le stress apparaît. Il faut alors se faire confiance, être détendu et rester concentré afin de pouvoir éviter tout accident causé par autrui. Dans certains cas, on parle d’amaxophobie ou plus communément appelée la peur de conduire. Ce phénomène touche plus souvent les femmes et cause un très fort stress et de la panique à l’idée d’être au volant et de conduire.



Le stress causé par des problèmes personnels est également une des causes d’accidents de la route. Vous êtes contrariés par une affaire privée, vous ressassez le problème dans votre tête et ne pensez qu’a ça. Votre attention n’est plus focalisée sur la route, votre réactivité, votre prise de décision et votre vigilance sont mises en cause. Attention, dès lors que votre esprit vagabonde trop loin, vous êtes un danger pour vous, mais aussi pour les autres.


Quelques conseils pour déstresser


Afin d’éviter des réactions intempestives, l’unique solution est d'agir sur vous-même, de prendre le contre-pied de la situation en transformant ces moments de stress en opportunités de détente. Tout d’abord, ne soyez pas crispés sur le volant, détendez les épaules et votre mâchoire, installer vous correctement dans le siège (sans oublier la ceinture évidemment). Lorsque que vous rencontrez un événement stressant, concentrez-vous la route et votre respiration afin de calmer votre esprit. Pour les personnes angoissés par la peur d'être en retard et les embouteillages, veillez à idéalement organiser votre trajet à l’avance et à partir à l’heure. Vous pourrez également vous aider des GPS et applications de guidage, cela vous permettra d’appréhender plus calmement votre trajet. Ainsi, vous pourrez visualiser les embouteillages, planifier un itinéraire à l’avance ou emprunter un trajet plus court que d’habitude. C’est un outil d’accompagnement au conducteur, car il n’est pas toujours facile de trouver son chemin.

Contact

Paris (75)

Montrouge (92)

Montigny-le-Bretonneux (78)

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

contact@reactionpermis.fr

Tél : 01 88 31 08 29

©  Réaction Permis, 2020 - Tous droits réservés