• Réaction Permis

Vision et conduite : ce que vous devez savoir avant de prendre le volant


examen psychotechnique du permis de conduire

Sur la route, il est essentiel d’avoir une excellente vue afin de percevoir l’ensemble des informations, à chaque instant. Mais que prévoit réellement le Code de la Route à ce sujet et pour quelles raisons avoir une bonne vision est indispensable lorsque l’on prend le volant ? On vous dit tout dans cet article !


Dès lors que nous conduisons, 90% des informations reçues sont visuelles. Sens le plus sollicité, la vue permet, avec l’ouïe, de rester vigilent et attentif aux détails. De ce fait, toutes les décisions qui vont être prise résultent de l’analyse de ce qui a été vu. En disposant d’une bonne vision, le conducteur met toutes les chances de son côté pour réduire son temps de réaction et ainsi éviter les accidents.


Dans le but de réagir correctement aux différentes situations qu’impose la conduite, toutes les fonctions du système visuel vont être mises à l’épreuve. Pour postuler au permis, plusieurs critères définissant la qualité de la vue vont être étudiés.

- La vision de nuit

- Le champ visuel qui doit être supérieur à 120° (champ visuel horizontal), à 50° (gauche et droite) et à 20% (haut et bas).

- Les antécédents de chirurgie oculaire


Néanmoins, selon les chiffres, plus de 30% des automobilistes ont un problème de vision qui est mal corrigé, voire non corrigé du tout. De plus, 34% des conducteurs qui possèdent des lentilles de contact ou des lunettes ne les portent pas lorsqu’ils conduisent. Et dès lors que l’on sait que près de deux Français sur trois ignorent qu’il est obligatoire de disposer d’une acuité visuelle correcte pour prendre le volant, on comprend facilement qu’un accident de la route sur dix soit lié à des problèmes de vue.*



Quelle est la vision minimum nécessaire pour conduire ?


Si l’on s’en réfère à la loi, le seuil minimal d’acuité visuel à avoir pour prendre le volant est de 5/10ème minimum pour les deux yeux réunis. Cela signifie que dès lors qu’un œil a une acuité inférieure à 1/10ème, l'autre doit compenser et avoir 5/10ème d'acuité minimum. En dessous, vous n’êtes pas autorisé à passer votre permis de conduire sans avoir de dispositif de correction tel que des lunettes de vue ou des lentilles de contact.


En France, lorsque l’on obtient son permis de conduire, aucune visite médicale n’est imposée. Or, des contrôles obligatoires peuvent être demandés par la Préfecture, généralement en cas d’infraction ou d’accident de la route. On cherche alors à déterminer si le conducteur a commis une erreur en raison d’un problème de vision. Au cours de cet examen, l’attention sera portée sur l’acuité, le champ visuel, la vision de nuit, la sensibilité à l’éblouissement et enfin les contrastes. Si c’est le cas, il aura l’obligation d’utiliser une correction optique. Dans le cadre d’une intervention chirurgicale qui viserait à modifier la réfraction oculaire, l’avis d’un spécialiste de la vision est indispensable.



Vous conduisez un véhicule léger ? Sachez que si vous perdez la vue d’un œil (acuité inférieure à 1/10), vous serez obligé de laisser passer un délai de six mois avant de pouvoir obtenir votre permis de conduire ou le renouveler. Il vous sera également demandé d’équiper votre véhicule de rétroviseurs bilatéraux, permettant une meilleure visibilité.



L’impact de la santé sur la conduite


En faisant appel à ses réflexes, le conducteur perçoit les informations et les analyse en un temps record, afin de pouvoir apporter la réponse adaptée à la situation. Or, cette capacité à évaluer le monde environnant peut être modifiée par certaines molécules. Les drogues, l’alcool ainsi que les médicaments jouent un rôle majeur dans l’altération de la vigilance et sont régulièrement à l’origine d’accidents graves de la route.


Il est important que vous sachiez que les troubles de la vue sont très dangereux et peuvent causer de graves préjudices. Afin d’y remédier, plusieurs éléments doivent être pris en compte :


- Faites surveiller régulièrement votre vision chez un professionnel

- Évitez de conduire la nuit, ce qui peut fausser les distances

- Nettoyez fréquemment vos vitres, votre pare-brise et vos rétroviseurs

- Réglez correctement vos feux et changez ceux qui sont défectueux

- Effectuez des pauses régulières afin de ménager vos yeux, particulièrement lorsque vous conduisez de nuit

- Portez des lunettes de soleil adaptées à votre vue afin d’éviter d’être ébloui par la luminosité en journée


De plus, lorsque vous êtes au volant, la vitesse impacte fortement votre vue. En effet, plus elle augmente, plus vos capacités visuelles vont diminuer. Votre champ de vision se réduit et se resserre autour de la zone centrale, vous percevez moins bien ce qui se trouve sur les côtés.


test psychotechnique permis agréé

Ayez en tête qu’à :

  • 30 km/h, votre champ visuel est ouvert à 100°

  • 70 km/h, il est ouvert à 75°

  • 100 km/h, il est ouvert à 45°

  • 130 km/h, il n’est ouvert qu’à 30°


Plus vous prenez de la vitesse, plus il devient difficile d’analyser les informations qui vous parviennent sur les côtés.



Obligations règlementaires et sanctions


En tant que conducteur, et notamment lorsque votre vue vous fait défaut, vous avez des devoirs. En effet, le port de lentilles de contact ou de lunettes de vue doit impérativement être mentionné sur votre permis, grâce au code 01. Vous devez également disposer, au sein de votre véhicule ou sur vous, d’une seconde paire de lentilles de contact ou de lunettes de vue, en remplacement de la principale.


A savoir : Si par mégarde vous ne portez pas votre dispositif de correction et que vous provoquez un sinistre, votre assurance automobile peut refuser de vous couvrir et vous indemniser, voire vous résilier !


S’il est mentionné sur votre permis de conduire que vous devez porter des lunettes ou des lentilles de contact et que lors d’un contrôle vous n’en portez pas, vous risquez une amende d’une hauteur de 135€ et un retrait de 3 points.



Récupération du permis en cas de retrait


Vous venez de provoquer un accident, ne portiez pas votre dispositif de correction et avez perdu les points disponibles sur votre permis ? Il ne vous reste plus qu’à le repasser ! Mais avant cela, vous allez devoir effectuer un test psychotechnique du permis de conduire ainsi qu’une visite médicale. Et cette dernière ne pourra avoir lieu qu’une fois que vous aurez validé votre test psychotechnique.


Réaction Permis saura vous accompagner au mieux pour que cette étape ne soit qu’une formalité et que vous puissiez reprendre le volant rapidement. Rendez-vous dans un de nos centre agréé par la Préfecture !




* Source : L'Association nationale pour l'amélioration de la vue (Asnav)